Michèle NEUHARD

 

EN VENTE SUR CE SITE :
La sieste du chat II (125)

 

 

Michèle Neuhard née en 1955 en Bretagne de parents voyageurs (père marin) découvre l'Afrique et est attirée par les couleurs des épices, de la terre et du soleil. Diplômée des beaux-arts, elle travaille la matière sur un support de différentes essences de bois en rehaussant de feuille d'or, de perles et de sertis.

Michèle Neuhard, artiste peintre, remplit ses tableaux des couleurs du soleil et d'arbres imaginaires.

La couleur, c'est une des marques de fabrique de l'artiste. « J'aime les couleurs du soleil, explique-t-elle. J'ai vécu quatorze ans en Afrique alors, tout devient couleur du soleil. »

L'artiste a une autre spécificité : ses « modèles » de prédilection exposés à Auray, sont des arbres, tout droit sortis de son imaginaire. Originaire de la région d'Etel, elle vit en Sologne, « entourée d'arbres ». L'inspiration vient de là et de la Bretagne, à qui elle rend hommage dans « Brocéliande ».

La musique aussi l'aide à créer. Un jour, en rentrant d'une exposition à Paris, elle entend les « Murmures de la forêt », de Wagner. Le lendemain, Michèle Neuhard s'attelle à la tâche et produit une oeuvre qui, sans surprise, s'appelle « Le murmure de la forêt », ou la communion entre un piano et les arbres.

Dans le tableau « Symphonie d'arbres pour piano », « les arbres sont des personnages et accompagnent le piano. Certaines personnes me demandent si j'ai collé la partition sur le tableau, mais non, c'est moi qui l'ai peint ! », s'amuse le peintre.

Ses peintures sont parfois en relief ou décorées de perles de couleurs, comme le tableau « Baobab ». « J'aime travailler mes peintures comme si je créais un bijou, précise Michèle Neuhard. Je peins à l'acrylique et j'aime beaucoup la matière ».

Elle dote aussi ses oeuvres de messages, des phrases poétiques, glanées ici et là, chez des anonymes ou des poètes célèbres. Juste « parce que c'est beau ».

Les thèmes préférés de Michèle Neuhard : la vie africaine, les chats, les livres, les femmes.